2005-2006 > La belle pie et le crocodile marseillais 1

A l’instar du corbeau et du renard, le crocodile Marseillais tenait dans sa gueule rubis et perles de nacre. La Belle pie, tous regards attirés par l’éclat des joyaux dit au crocodile, pour l’émouvoir, qu’il avait de belles dents et un regard si romantique. Le crocodile versa une larme d’émotion et lacha sur le pavé, un instant, son trésor. Obsédée par les brillances, la pie se rapprocha et se posa sur son museau. Elle lorgnait les bijoux au sol, sans en laisser une miette, se déléctant du spéctacle. Elle crut que le croco était en confiance et continua à lui sussurer des mots doux à l’oreille, pensant dérober le butin. Sans en laisser paraitre le croco fit une volte face et d’un coup de dents mis la belle au tapin, sans comprendre qu’elle était le bien convoité. Maintenant, elle loge prés du vieux port et racole le client. Le croco tient les chiffres. Pour seul joyaux elle ne porte que deux petites pommes en guise de seins et un petit cul pour vider la bourse du client.

Et aussi...